Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zaza the Queen

Envies, coups de cœur et découvertes à partager.

Je cours…mais après quoi ?

Je cours…mais après quoi ?

J’aime bien dire « je cours ». 2 mots suffisent à résumer mon sport.
C’est différent des autres pratiques : on dit « je fais du tennis », on ne dit pas « je tennisse » ou « je footballe » ou encore « j’équitationne »…
Depuis 1 an et demi, je cours, oui, je suis une runneuse. Malgré mon passé de sportive en dilettante – je me souviens encore de ma prof d’EPS au collège « Non mais avec les grandes jambes qu’elle a, elle a ses points sans faire le moindre effort » - et malgré ma croyance du « je ne sais pas courir », j’avale entre 20 et 30 km par semaine.
Je cours rarement seule, avec mon homme (marathonien et traileur), avec mes copines (je poste des rendez-vous, je ne lâche rien) et aussi il y a quelques mois avec une collègue pendant la pause déjeuner.
C’est facile de courir, si, si ! On commence par 4 ou 5 km, puis très vite, on a envie de plus et plus souvent. Comme beaucoup de sports, la course, c’est bon pour tout, le corps et l’esprit : « Mens sane in corpore sano ».
Je m’entraîne 2 à 3 fois par semaine, peu importe la météo. Cette année, je me suis inscrite à quelques courses, certaines pour le fun comme la Color Me Rad de Lille ou la Trolls X’Trem de Stambruges (17km de course + 40 obstacles), d’autres pour m’éprouver comme le 15km du Chicon à Baisieux. Parce que courir, ça aide à gagner confiance en soi, se prouver à soi-même qu’on peut le faire. Ce n’est pas facile, je souffre parfois, mais qu’est-ce que je suis fière quand j’ai réussi ! Ce sentiment me porte pendant un petit bout de temps, je le range dans ma boîte à souvenirs et il revient à la charge quand j’en ai besoin.
Avec tout ça, j’en ai oublié de répondre à ma 1ère interrogation, sujet de ce post… Quoique, en me relisant, je pense bien avoir fait le tour de la question !

Je cours…mais après quoi ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article